Revue de presse

Au lendemain du dépôt officiel de sa candidature comme maire, Jim Watson avait sorti le drapeau franco-ontarien mardi matin à l’hôtel de ville. Hôte de ce 8e Rendez-vous francophone du maire, il s’est en revanche montré plutôt discret lors de l’événement.
Si l’allocution du maire en préambule vantait les mérites de quelques symboles francophones d’Ottawa comme la Nouvelle Scène, le Centre multiservices francophone de l’Ouest d’Ottawa ou encore la station Unique FM, le premier magistrat s’est ensuite effacé au profit….de Samuel de Champlain.

Le célèbre explorateur français, dont le passage dans région marque les 400 ans de présence française en Ontario, a de nouveau été honoré. Un minifilm déployé sur l’écran géant a rappelé à la centaine de convives les grands moments des célébrations débutées en 2012 et qui s’achèveront en fin d’année.

Nicole Fortier, présidente de la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) et maitresse de la cérémonie, a loué en entrevue la nécessité d’un tel rassemblement. «Cela donne une raison d’être à la communauté et permet de faire avancer beaucoup de dossiers.»

Le bilinguisme officiel redemandé

La longue narration animée de Félix St-Denis sur l’histoire de Champlain a finalement allumé la première (et unique) mèche du Rendez-vous. Le directeur artistique des spectacles de l’Écho d’un peuple a mis en avant dans son récit le désir de voir Ottawa devenir «une capitale officiellement bilingue», expliquant qu’à la manière de Champlain, il s’agissait avant tout «d’un coup de cœur d’un grand rêveur».

Jim Watson, qui se cantonne depuis le début de son mandat au «bilinguisme pratique», avait réitéré sèchement la veille son opposition au statut officiellement bilingue de la capitale. Le premier magistrat n’était d’ailleurs pas disponible pour la traditionnelle mêlée de presse à la fin de l’événement.

Organisations: Centre multiservices francophoneUnique FMSociété franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’OrléansSFOPHO

inguisme officiel redemandé

Source : Pierre Bergeron, Le Droit  Aujourd’hui, 25 septembre, nous célébrons le Jour des Franco-Ontariens. Nous rappelons le chemin parcouru, les luttes épiques et les progrès immenses. C’est un jour de fierté et d’accomplissement.

Cette année 2013 aura été marquée par le centième anniversaire de notre journal, l’un des événements fondateurs de la francophonie ontarienne d’aujourd’hui, et par le 400e anniversaire du passage de Samuel de Champlain dans notre région. Dans nos écoles et dans nos lieux de rassemblement, nous allons fêter notre vitalité et notre présence active. Au cours des prochains jours, on dévoilera un nouveau monument de la francophonie à l’Université d’Ottawa. La Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans présentera demain et après-demain le spectacle de L’écho d’un peuple, de Champlain à Orléans. Ce samedi, le Centre multiservices francophone de l’Ouest d’Ottawa organise une fête familiale de la francophonie.

Sans oublier que le Muséoparc de Vanier présente une exposition temporaire LeDroit: 100 ans pour marquer le centenaire de notre journal. Toutefois, le véritable défi ne se limite pas à regarder le passé avec la satisfaction du devoir accompli, mais à bâtir l’avenir. Si les assises de notre communauté sont de plus en plus solides, l’édifice de la francophonie ontarienne n’en demeure pas moins un éternel projet de construction. Symbole rassembleur pour le présent, le drapeau franco-ontarien que nous célébrons aujourd’hui ne flotte pas dans le passé. Il doit servir d’inspiration et de motivation à tous les bâtisseurs de demain. Les 100 ans d’histoire de notre journal n’en diminuent pas moins les défis auxquels il est confronté.

Les 400 ans de présence francophone ne garantissent en rien contre les ravages de l’assimilation. Le drapeau franco-ontarien doit donc nous tourner vers l’avenir, vers le 26septembre, vers tout ce qui reste à bâtir avec confiance et fierté.

Petit à petit, le Centre multiservices francophone de l’Ouest d’Ottawa (CMFO) prend forme. Vendredi matin, le gouvernement ontarien a confirmé l’octroi d’une subvention de 256 000 dollars à l’organisation, qui desservira dès son ouverture près de 35 000 francophones résidants dans l’ouest de la capitale.

Véritable carrefour francophone, le CMFO est en gestation depuis de longues années. Trop longues, selon certains. Ses responsables assurent toutefois que cette fois-ci, le projet est réellement sur les rails. La construction pourrait débuter à l’automne.

Le CMFO logera à l’ancienne école Grant, située au 2720, chemin Richmond, vendue par la Ville d’Ottawa pour la somme de 2 millions $, en 2010. L’édifice abritera d’abord ses trois organismes fondateurs : la Coopérative Ami Jeunesse, le Centre communautaire Franc-Ouest et le Centre soleil d’Ottawa-Ouest. La Cité collégiale a aussi l’intention d’y établir un centre de formation satellite et une garderie éducative. Cette première phase est évaluée à 11,4 millions $.

La subvention annoncée vendredi matin par le ministre Bob Chiarelli permettra de financer l’installation d’un ascenseur afin de rendre l’édifice accessible aux personnes handicapées.

Selon Roger Farley, le président du Centre, le projet avance bien. « La communauté sera prochainement invitée pour le lancement officiel des travaux de reconstruction de l’ancienne école Grant, a-t-il dit. Dès cet automne nous pourrons entamer, grâce à une subvention généreuse d’Infrastructure Ontario, les travaux de reconstruction au coût d’un peu plus de 4 millions $. »

Les travaux comprendront l’enlèvement sécuritaire de matériaux désuets, comme l’amiante, la réfection complète des systèmes électriques, de chauffage et de plomberie, et l’aménagement des locaux.

Le Centre comprend l’ajout à l’arrière du bâtiment actuel d’une salle multifonctionnelle qui servira de gymnase pour des activités sportives, de salle de spectacle pour les arts et la culture et pour bien d’autres activités communautaires. Ce projet de salle multifonctionnelle est un élément essentiel de la vision du CMFO pour offrir une gamme variée de services en français à la communauté de l’ouest de la Ville d’Ottawa.

Par ailleurs, le CMFO et l’équipe du Centre communautaire Franc-Ouest organisent, le 28 septembre prochain, une fête de quartier pour souligner le Jour des Franco-Ontariens, au parc Trend Arlington, sur la rue Bellman. Plusieurs activités sportives et un BBQ gratuit sont prévus de 10 h à 14 h ce jour-là.